La Renardière – Chambres d'hôtes en Alsace

Libération

Libération

22 mars 2015 • Under: Actualité Francais, Un peu d'histoire

Le 21 Mars 2015, la ville de Reichshoffen a fêté le 70 ème anniversaire de sa LIBERATION, qui avait eu lieu historiquement le 17 Mars.
Cela a donné lieu à diverses réjouissances, dont un superbe défilé de jeeps américaines qui ont effectué un parcours en ville. Les conducteurs étaient costumés, l’ambiance décontractée, animée par les enfants de la ville qui brandissaient de petits drapeaux français et américains. Un jazz-band a fait danser les habitants à Nehwiller, tandis qu’une intéressante exposition d’archives historiques prenait place dans la salle des fêtes.
En fait, c’était une belle journée.
Voici un bref aperçu de cette période dans notre ville :
En 1939, durant la période de drôle de guerre, la population accueille chaleureusement les troupes d’intervalle de la ligne Maginot. Bien qu’envahie à partir du 10 mai 1940, Reichshoffen a été un nid de résistance pendant la deuxième guerre mondiale.
Une filière de passeurs pour les prisonniers de guerre était menée par Paul Rudloff, l’ancien propriétaire de la Renardière. Lorsque nous avons entrepris les rénovations de la maison, nous avons trouvé la cachette qu’il avait habilement conçue pour abriter les prisonniers dans ses murs.

Libérée une première fois par les troupes américaines en décembre 1944, Reichshoffen connut le retour des Allemands lors de l’opération Nordwind et subit à nouveau des exactions dont une désignation d’otages pour protéger le retrait qui aboutit à la libération définitive du 17 mars 1945. Pour récompenser les actes de résistance (réseau de passeurs, actes patriotiques avec condamnation à mort et emprisonnements), le Maréchal Juin remit à la ville de Reichshoffen la Croix de guerre avec étoile d’argent, le 21 septembre 1952.
Paul Rudloff avait été dénoncé et arrêté par la Gestapo en 1944, et déporté à Schirmeck. Heureusement il survivra à cette épreuve et reviendra dans sa maison après la guerre. II exercera le métier de peintre jusqu’à la fin de sa vie.
Cet épisode de guerre et de conflits avec ses si proches voisins allemands n’a heureusement pas empêché Reichshoffen d’évoluer vers l’ouverture européenne. Ainsi, grâce au député François Grussenmeyer, en 1961 Reichsoffen a été la première ville française a se jumeler avec une ville allemande : KANDEL.
Quant à moi, je suis émue d’habiter cette maison qui a contribué à sauver des prisonniers.

 

 

reservation

Contact Réserver

tarifs

Voir les tarifs

accueil

Retour accueil

 


La Renardière est sur Facebook, partagez les photos de votre séjour !

button_accueil button_visite button_tarifs button_contact (2)
La Renardière - Chambres d'hôtes en Alsace