Bataille de Reichshoffen

Une page de l'histoire européenne

Cette année c’était le 150ème anniversaire de la fameuse « bataille de Reichshoffen ».
A la date du 6 août 1870, les 50000 hommes de Mac Mahon ont affronté sur les collines de Woerth les 88000 soldats de Frédéric de Prusse : cet épisode guerrier a été un carnage.
Le bilan de cette sombre histoire qui s’est déroulée sur les paisibles collines, autour de Woerth est de 11 000 morts ou blessés français, 9000 prisonniers français, 10 000 morts, blessés ou disparus allemands.

Des historiens pensent que cette guerre  (déclenchée par la missive hargneuse  de Bismark)  est à l’origine des grands conflits entre la France et l’Allemagne au début du XXème siècle.

Un paysage, lieu de mémoire

Les allemands vainqueurs ont chargé les villageois des alentours d’ enterrer les morts sur place.
Par la suite les familles ou leur régiment ont édifié des tombes éparses sur les collines. Celles ci sont tantôt de simples croix ou des pierres modestes, tantôt des édifices monumentaux à la gloire des célébrités des régiments.
Aujourd’hui, le souvenir de cet événement est patiné par le temps, les tombes dispersées le long de la petite route entre Froeschwiller et Woerth sont parées de romantisme, les racines des grands arbres bousculent les socles,d’humbles bouquets sont parfois déposés à leur pied.


Le chemin des Turcos, quant à lui, permet de réfléchir à la place qu’ont tenues certaines nations colonisées dans nos querelles de voisinage : ils ne défendaient pas leur terre, mais leur bravoure au combat est renommée. Leurs tombes parsèment l’autre versant de Woerth.
Le chemin des Turcos grimpe sur une colline et rejoint Froeschwiller. 

20201014 091745

Une promenade champêtre et romantique

La promenade sur ce lieu de mémoire est champêtre, agréable, avec de petites curiosités anecdotiques.

  • C’est ici, dit-on, que Tim Burton a trouvé l’idée du chevalier sans tête de son film « Sleepy Hollow ».
  • Un monument commémoratif illustré à la fois d’une croix chrétienne, d’un croissant islamiste et d’une étoile juive. Il est étonnant que cette colonne ait survécu aux deux grandes guerres suivantes.
  • La tour qui domine le paysage de la bataille est composée de fûts de canons au premier étage.


En haut de la tour la vue est panoramique sur les vergers , les villages, jusqu’à la montagne boisée du Liebfrauenberg.

Cette année 2020, de nombreuses manifestations étaient prévues pour commémorer cet événement historique. 
Tous ont été annulés à cause de la Covid 19.

Je recommande cette promenade facile,  à mes visiteurs où l’histoire se lit dans les paysages.

20201014 095316
Comments are closed.