La Renardière – Chambres d'hôtes en Alsace

La rivière Schwarzbach

La rivière Schwarzbach

La jolie rivière du Schwarzbach  coule derrière la maison après avoir traversé Reichshoffen en longeant les chemins piétonniers.
C’est la proximité de la rivière qui nous a séduit en tout premier, lorsque nous avons découvert la Renardière.
Au niveau de la maison, la rivière a parcouru une vingtaine de km et après avoir longé l’Île Luxembourg, elle se jette dans le Falkensteinbach.
Elle apporte verdure, tranquillité, jeux d’ombre et de lumière, à chacune des pièces de la maison.
Elle apporte aussi son spectacle de vie : les poissons (truites, et chevennes principalement, des barbeaux au printemps viennent frayer dans les cailloux ) grouillent sous les fenêtres, les oiseaux virevoltent devant nous … parfois rares comme un cingle plongeur. L’éclair bleu du martin-pecheur nous surprend encore, et lorsqu’on a de la chance, il se pose sur les branches de la rive, face aux grandes baies de la Renardière.
Mon plus proche voisin est un vieux moulin à grain du XVI ème siècle, le Herrenmuehle, qui crée une petite chute d’eau que les poissons apprécient beaucoup pour l’oxygène qu’elle leur apporte. Ce moulin est en cours de réhabilitation et accueille parfois une cigogne. Nous espérons bien y voir des naissances cette année.

« Le Schwarzbach est un cours d’eau des Vosges du Nord en France et un affluent du Falkensteinerbach, qui se jette ensuite dans la Zinsel du Nord, puis la Moder, puis le Rhin et la mer du Nord. Le ruisseau était anciennement appelé le Cronnbach (rivière de la couronne)
Le nom du ruisseau signifie ruisseau noir, probablement à cause de son parcours à travers les épaisses forêts noires de résineux des Vosges du Nord.
La vallée du Schwarzbach, de par sa configuration naturelle, fait, lors de la mise en place de la Ligne Maginot, l’objet d’une étude particulière aboutissant finalement à la construction d’une série de 12 barrages le long du ruisseau, constituant ainsi une zone inondable, afin de créer un obstacle naturel contre l’ennemi.
Un autre martinet était implanté à la cascade du Rauschendwasser, situé près de Reichshoffen. Cette forge est construite en 1767 par le baron Philippe-Frédéric de Dietrich, et dépendant de la forge de Jaegerthal. On y affinait la fonte. En 1863 ce lieu est transformé en deux feux de raffinerie d’acier. La soufflerie qui alimente ce foyer est mise en mouvement par une turbine et le marteau par une roue hydraulique.
C’est la force des cours d’eau qui fit fonctionner les machines. En 1810, il n’y a que 15 machines à vapeur en service en France. Dans la métallurgie, l’énergie des grands et petits marteaux des forges, celle des soufflets des hauts-fourneaux (pour activer le feu), est fournie par l’eau. Ainsi le Schwarzbach alimente trois usines de la Famille de Dietrich.
Aménagé en différentes chutes précédées d’un étang, après le rachat du Graffenweiher comme bien national en l’an IV, son niveau est rehaussé avant les forges et son écoulement est réglable et sûr.
Il fait fonctionner le martinet du Windstein, la forge de Jaegerthal, avec son grand marteau et ses martinets, la forge de Rauschendwasser, où son cours est contrôlé par des digues et écluses et renforcé par l’apport de petits ruisseaux, et enfin la forge de Reichshoffen (Rauschendwasser signifie : eaux bruyantes) »
.source Wikipedia

?

?




La Renardière est sur Facebook, partagez les photos de votre séjour !

button_accueil button_visite button_tarifs button_contact (2)